La fraude documentaire

Chiffres, tendances et lutte anti-fraude

Chaque année, en France, la fraude documentaire représente plus de 42 milliards d’euros et peut coûter jusqu’à 7% du chiffre d’affaires d’une entreprise

Parmi les fraudes les plus courantes, on compte la fraude documentaire. Alors, de quoi s’agit-il ? Quels sont les enjeux liés à celle-ci et surtout comment lutter durablement ? Toutes les réponses à vos questions sont sur cette page.

 

 

Sommaire

Qu'est-ce que la fraude documentaire ?

La fraude documentaire est un acte délibéré qui désigne la création puis l’utilisation de documents falsifiés ou frauduleux dans le but de tromper, d’obtenir des avantages illégitimes ou encore de commettre des activités criminelles. Elle peut porter à la fois préjudice aux entreprises, mais aussi aux particuliers. 

 

🤔 Besoin d’un exemple ? 

Monsieur D. a besoin d’un prêt bancaire et se tourne vers la Banque B. Lors de sa demande, il dépose un dossier composé de sa pièce d’identité, sa demande de prêt, ses fiches de paie, ses relevés bancaires, sa déclaration de revenus, un justificatif de domicile…  

Afin de contracter un prêt bancaire plus élevé que ce à quoi il pourrait prétendre, Monsieur D. décide de manipuler le montant inscrit sur ses fiches de paie et sa déclaration de revenus sur Photoshop. Il s’agit d’une fraude documentaire.

Quelles sont les différents types de faux documents ?

Tous les documents sont exposés à la fraude. Parmi eux, on en distingue deux types :

  • Les documents normés : cartes d’identité, carte vitale, passeport, permis de conduire…, soient tous les documents délivrés par une autorité gouvernementale par exemple. 
  • Les documents non-normés : bons de commande, factures, contrats, certificats…, soient tous les documents délivrés par des entreprises ou des organismes indépendants. 

Le fraudeur peut agir de deux manières différentes. Soit en utilisant des documents authentiques, sans les altérer mais qui ne lui appartiennent pas, dans ce cas là cela constitue une forme d’usurpation d’identité. Soit en utilisant des faux documents, créés de toute pièce, avec l’utilisation d’outils tels que Photoshop ou grâce à des générateurs de faux documents accessibles en ligne.. 

Parmi ces faux documents, on parlera alors de :

  • Contrefaçon, lorsque l’on désigne les documents générés de toute pièce ; 
  • Falsification, lorsque l’on désigne un document authentique qui a été altéré ; 
  • Pseudo-document, lorsque l’on désigne un document non reconnu officiellement. 

💡 Le saviez-vous : comment faire un faux document ?

On ne va évidemment pas communiquer sur la manière de créer un faux document. Toutefois, notez que ces derniers sont aujourd’hui très faciles à créer mais aussi à se procurer…

Attention toutefois aux plus audacieux : il existe de très bons outils pour les détecter. 🔎

Les chiffres de la fraude documentaire

La fraude documentaire est en hausse en France depuis ces dernières années, notamment avec l’avènement des logiciels de retouches tels que Photoshop ou Canva, mais aussi avec les intelligences artificielles génératives. 

 

En 2022, selon une étude menée par AllianzTrade et DFCG, 69% des entreprises françaises ont déclaré avoir subi au moins une tentative de fraude, soit 7 entreprises sur 10. Un taux qui grimpe à 91% au sein des entreprises qui ont un chiffre d’affaires supérieur à 100 millions d’euros. 

 

La fraude documentaire représente quant à elle la troisième plus grande industrie criminelle au monde, derrière le trafic de stupéfiants et la prostitution selon La Revue Banque. Elle vit d’ailleurs une croissance annuelle de 18%

 

Banque, immobilier, assurance… Les entreprises de toute taille et de tout secteur sont concernées. Voyons désormais les chiffres en détail pour chacun d’entre eux.

 

D’un point de vue général, le montant de la fraude bancaire en 2020 s’élevait à 525 millions d’euros, rien qu’en France, selon une étude menée par Statista

Parmi les fraudes bancaires courantes, on distingue deux mobiles différents :

  • les fraudes à la souscription
  • les fraudes au financement, et notamment toutes les problématiques liées à la LCB-FT (Lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme). Dans ce dernier cas, la législation française oblige les entreprises – de tout secteur – à s’équiper afin de lutter durablement contre contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. 

Selon Archimag, la fraude documentaire et à l’identité avait même augmenté de 100% en 2021.

Le monde de l’assurance n’est pas en reste ! En 2022, un rapport du Lynx affichait 2 fois plus de fraude à l’assurance par rapport à l’année précédente. Cela peut concerner des fraudes à la souscription ou encore à l’indemnisation. En France, 20% des assurés disent avoir déjà fraudé leur assurance, selon ce même rapport.

 

Le domaine de l’assurance qui connaît le plus grand taux de fraude est celui de la santé. Chaque année, l’assurance maladie subirait 4 milliards d’euros de fraude, selon les estimations du gouvernement, avec 80% qui viendrait directement des professionnels de santé. Par ailleurs, l’Argus de l’Assurance estime à 10 milliards d’euros le montant de la fraude annuelle estimée en assurance de personnes

 

Dans le domaine de l’assurance IARD (ou incendies, accidents et risques divers), l’Alfa (Association de Lutte contre la Fraude à l’Assurance) estimait à près de 525 millions d’euros la fraude identifiée, en 2022.

Saviez-vous qu’un dossier de location sur 5 était frauduleux à Paris et en petite couronne ? Cela correspond à 20% des dossiers. En province, selon ImmoDirect, ce chiffre atteindrait les 10%. Voici le top 4 des informations modifiées dans les dossiers frauduleux, selon l’Agence Blue

  • Les fiches de paies (59% des fiches de paie sont fausses quand un dossier est fraudé)  
  • Les adresses de caution (41%) 
  • Les pièces d’identité (37%)
  • Les avis d’imposition (33%)

Ces chiffres n’ont rien d’étonnant lorsque l’on sait que près d’un Français sur 2 se dit prêt à falsifier son dossier de location dans le but d’obtenir un logement, selon le site Dossier Facile.

Quelles sont les conséquences de la fraude documentaire sur les entreprises ?

La fraude documentaire peut avoir de lourdes conséquences sur votre entreprise, quel que soit votre secteur d’activité. 

Voici les conséquences les plus lourdes pour votre entreprise :

  • Les pertes financières. La fraude a un impact lourd sur les fonds des entreprises qui sont entachés par les remboursements des abus. Les amendes et les poursuites juridiques engagées suite à une implication, même involontaire, peuvent également représenter une somme importante dans le budget de votre entreprise.
  • Les dommages à la réputation, qui fragilisent l’entreprise à long terme.
  • Des poursuites judiciaires, qui nécessitent des ressources de temps et d’argent. 

Mais alors comment détecter tous les faux documents qui circulent dans notre entreprise ? Comment lutter durablement contre la fraude documentaire ? Découvrons-le.

Comment prévenir la fraude documentaire en entreprise ?

La prévention de la fraude documentaire dans votre entreprise va de pair avec l’intégrité de vos opérations. En évitant la fraude vous permettez notamment de protéger vos revenus, vos clients ainsi que la réputation de votre entreprise. Nous y reviendrons plus en détails par la suite. 

 

Parmi les étapes essentielles auxquelles vous devez penser, notez : 

  • La formation de vos employés sur les risques liés à la fraude documentaire, 
  • La mise en place de processus de gestion des documents qui n’en altèrent pas la qualité ;
  • La surveillance des transactions et des actions suspectes, 
  • L’utilisation d’outils de vérification, 
  • La coopération avec des experts en sécurité et en détection de fraude documentaire. 

La prévention de la fraude documentaire dans votre entreprise doit être un processus continu au sein de vos équipes. Il nécessite de la vigilance, de l’adaptation et une veille permanente car les méthodes de fraude évoluent. En suivant ces étapes, vous pouvez réduire les risques de fraude documentaire dans votre entreprise.

Comment savoir si un document est vrai ou faux ?

Les faux documents sont de plus en plus perfectionnés et peuvent – a priori – passer inaperçus tant dans la forme que dans le fond. 

Pour soutenir les experts en faux documents – qui ont déjà une connaissance de la fraude documentaire approfondie – il existe aujourd’hui des logiciels qui permettent de détecter,  identifier et expliquer tout type de fraude numérique en deux clics. 


Ces derniers permettent d’analyser plusieurs informations :

  1. La datastructure
    Il s’agit de la structure profonde des données issues d’un document. L’analyse se fait en décomposant chaque ligne du document afin de découvrir les altérations éventuelles mais aussi si ce dernier provient d’un générateur automatique.Lorsque l’on ajoute des informations sur un document, ces dernières viennent se coller à l’existant, mais ne l’effacent pas. De fait, lorsqu’un document a été modifié, on va être en mesure d’analyser les ajouts – les couches – grâce à un logiciel de détection de faux documents.

  2. Les métadonnées
    Ce sont les informations d’un document. Elles s’apparentent à sa “carte d’identité”. En modifiant un document sur Photoshop, par exemple, on en altère les métadonnées. Un logiciel de détection de faux documents va pouvoir détecter si ces dernières ont été modifiées.

  3. La qualité de l’image
    Grâce à l’intelligence artificielle, et la vision par ordinateur – ou analyse visuelle – il est désormais possible d’analyser la qualité d’une image afin d’en distinguer les modifications. Altération des pixels, des couleurs, des polices de caractères… tout est passé au crible par l’IA afin de détecter la moindre falsification.

  4. La cohérence

    Un outil de détection de faux documents permet d’analyser la cohérence d’un fichier à l’autre. Les informations fournies sont-elles constantes ? Y-a-t-il une incohérence quelque part ?

Fraude documentaire Finovox

Quel outil pour détecter les faux documents ?

La solution Finovox peut soutenir les experts anti-fraude dans la détection des faux documents, quel que soit le secteur de l’entreprise. Le logiciel est disponible en version API et en version SaaS et s’adapte à tous vos usages. 

 

Développée grâce à sa propre intelligence artificielle, la solution vous aide à analyser en quelques secondes une grande quantité de documents numérisés et vous permet de détecter, identifier et expliquer tout type de fraude. 

 

L’analyse vous permet d’investiguer vos documents afin de déterminer où se situe la l’altération. A la fin de votre analyse, grâce à la fiche de synthèse que notre solution vous apporte en format PDF, vous êtes alors en mesure d’apporter une forme de justification et de refuser – ou accepter – les documents. Vous avez désormais une preuve à fournir !

Fraude documentaire exemple Finovox

Besoin d'un exemple ?

Madame F. souscrit une assurance automobile chez Assurance A. Lors de sa souscription, elle fournit des documents, parmi lesquels : sa carte d’identité, un certificat d’immatriculation, son permis de conduire et un relevé d’information d’assurance. Grâce à Finovox vous pouvez passer son dossier au peigne fin, dans le but de détecter s’il y a eu modification de ces documents.

 

Une fois l’analyse terminée, la solution Finovox vous indique qu’elle a trouvé de multiples modifications dans la structure du relevé d’information d’assurance de Madame F. Il est indiqué que la donnée relative au pourcentage de bonus/malus a été modifiée sur Photoshop. Notre outil vous permet également de remonter dans l’historique de modification du document et vous permet de savoir de quelle manière et combien de fois le document a été modifié. Vous pouvez également avoir accès au document original. 

 

En choisissant un outil comme Finovox, vous permettez à vos équipes de se concentrer sur la gestion des fraudes, plutôt que sur leur détection en tant que telle. Dans ce cas de figure, il semblerait que Madame F. souhaitait détourner de l’argent à Assurance A. Le gestionnaire en assurance peut ainsi prendre une décision en toute connaissance de cause.

 

Il s’agit d’un exemple qui s’applique dans le monde de l’assurance. Finovox permet d’analyser tout type de document dans n’importe quel secteur.

Les bénéfices d'un logiciel de détection de faux documents

icone

Gain de temps

Plus besoin d’analyser les faux documents à l’œil nu. Finovox vient accompagner et soutenir vos experts dans l’identification et l’explication de la fraude en deux clics. De cette manière, ils ont ainsi plus de temps à accorder à la gestion des fraudes qu’à leur détection en tant que telle.

icone

Gain d'argent

Finovox vous permet d’économiser à la fois sur les ressources allouées à la détection anti-fraude, avec un abonnement réalisé sur-mesure, en fonction de vos besoins mais aussi – et surtout – sur la fraude en elle-même.

icone

Gestion du risque

En moyenne, les acteurs du secteur banque et assurance économisent environ 5 millions d’euros par an sur les montants fraudés grâce à l’utilisation d’un logiciel de détection de faux documents.

Réputation Finovox

Réputation

L’image d’une société en va de sa réputation. Si la fraude est maîtrisée en interne, cela vous permet d’en faire un argument à différents niveaux.

Sécurité Finovox

Sécurité

Avec un logiciel comme Finovox, vos données ne sont pas sauvegardées et sont alignées avec les réglementations RGPD et les normes ISO 27001 et ISO 27701.

Vous souhaitez en savoir plus sur Finovox ?

Vous souhaitez mettre en place notre logiciel de détection de faux documents dans votre entreprise, contactez nos experts !

Souscription KYC Finovox Démo

Finovox a l'air de vous plaire !

Souhaitez-vous avoir une démo ?
fr_FRFR