Banque / Crédit
4 min read

Fraude bancaire : définition et enjeux

Qu'est-ce que la fraude bancaire et quel est l'impact de la fraude documentaire sur les banques ? Toutes les réponses dans cet article.

Le montant de la fraude bancaire, en France, est d’environ 535 millions d’euros, selon Statista. Un chiffre  qui se répercute sur la santé des établissements bancaires, mais également sur les clients de ces derniers. Alors qu’est-ce que la fraude bancaire exactement ? Qu’implique-t-elle à la fois pour le système et pour les clients ? Découvrons-le dans cet article. 

C’est quoi la fraude bancaire ?

La fraude bancaire est une activité malveillante où des individus ou des groupes cherchent à tromper des institutions financières pour obtenir des avantages indus. Cela peut se manifester de diverses manières, de l’utilisation frauduleuse de cartes de crédit jusqu’à la manipulation des processus de souscription. 

Cette fraude peut servir à différentes étapes du parcours du client, de la souscription initiale, au financement de services divers. Elle peut également servir le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.  

Ces fraudes ont des répercussions importantes sur l’équilibre financier des banques ainsi que sur leur réputation et sur les clients.

Besoin d’une piqûre de rappel sur les établissements bancaires ? Lisez notre article : zoom sur les différents acteurs bancaires

Les différents types de fraudes bancaires

On répertorie cinq types majeurs de fraudes bancaires. 

La fraude à la carte bancaire

C’est l’une des formes les plus courantes de fraude bancaire. Elle désigne l’utilisation frauduleuse de cartes de crédit et de débit. Cela inclut le clonage de cartes, les achats non autorisés, et d’autres activités visant à accéder illégalement aux fonds d’autres clients.

La fraude au phishing et hameçonnage

Les fraudeurs qui pratiquent le phishing utilisent des techniques pour obtenir des informations telles que les identifiants de connexion, les mots de passe, ou les détails de carte bancaire. Ils les utilisent ensuite pour accéder aux comptes bancaires dont ils ont volé les codes et effectuent des transactions frauduleuses.

La fraude à l’identité

La fraude à l’identité est une tactique où des fraudeurs utilisent les informations personnelles d’une personne, telles que le nom, la date de naissance, ou le numéro de sécurité sociale, pour ouvrir des comptes bancaires ou effectuer des transactions frauduleuses en son nom. Ils se servent généralement de documents volés, manipulés ou falsifiés pour se faire passer pour quelqu’un d’autre lors de leur souscription à la banque.

💡 Le saviez-vous ?
Il y a eu 100% de hausse de la fraude documentaire et à l’identité en KYC dans le secteur bancaire, en 2021, selon Archimag.

La fraude au financement

La fraude au financement désigne les fraudes qui ont pour intérêt de bénéficier d’un financement grâce à de fausses informations. Les fraudeurs utilisent ainsi des faux documents dans le cadre de demandes de financement, de souscription de crédits à la consommation ou encore pour leur affacturage. 

Le blanchiment d’argent

Le blanchiment d’argent consiste à dissimuler l’origine de fonds obtenus illégalement pour les faire passer pour des fonds légitimes. Selon Interpol, il n’est souvent qu’une composante d’infractions plus graves qui vont du trafic de stupéfiants, au vol, au trafic d’armes et jusqu’au terrorisme. Pour faciliter ces transactions, une personne peut demander un crédit ou ouvrir un compte bancaire. 

Les trois dernières formes de fraudes bancaires, soit la fraude à l’identité, la fraude au financement et le blanchiment d’argent, sont des fraudes documentaires. Elles peuvent être évitées grâce à l’utilisation d’un logiciel de détection de faux documents. 

Il s’agit d’un outil indispensable pour les banques, lorsque l’on sait ce que la fraude peut leur coûter, financièrement mais aussi d’un point de vue réputationnel. 

Les risques de la fraude bancaire

Parcourons les différents risques de la fraude bancaire sur les établissements avant de s’intéresser aux solutions logicielles adaptées pour lutter durablement contre la fraude documentaire. 

1. Pertes financières

Les établissements financiers subissent d’importantes pertes financières en raison de la fraude bancaire. Les transactions frauduleuses, les remboursements d’indemnités, et les coûts de récupération contribuent à des dégâts considérables qu’il peut être difficile de surmonter. Les sommes perdues ont également un impact important sur les tarifs de la banque.

2. Perte de confiance des clients

La fraude bancaire entraîne, à raison, une perte de confiance parmi les clients, qui peuvent craindre pour la sécurité de leurs comptes et transactions. Cette perte de confiance peut entraîner le départ des clients des établissements bancaires et nuire durablement à la bonne santé de l’entreprise.

3. Impacts réglementaires

Il existe des normes strictes en matière de sécurité et de protection des consommateurs. Les institutions financières qui ne parviennent pas à prévenir la fraude s’exposent à un risque de sanctions réglementaires à des amendes et à la révocation de licences.


Pour limiter les risques pour votre établissement bancaire, l’utilisation d’un logiciel de détection de faux documents est recommandée.

Comment lutter contre la fraude bancaire avec Finovox ?

Pour lutter efficacement contre la fraude bancaire, il existe de nombreux outils efficaces.  Parmi eux, on note les logiciels de détection de faux documents, qui sont des technologies avancées, fondées sur l’intelligence artificielle, et qui permettent de détecter tous les faux documents à l’ouverture d’un compte, mais également lors d’une demande de financement.

La solution de détection de faux documents Finovox est une alliée puissante dans la lutte contre la fraude bancaire. Intégrant des algorithmes sophistiqués, Finovox offre une détection précoce des tentatives de fraude, minimisant les pertes financières et préservant la réputation des établissements bancaires.

Pour en apprendre davantage sur la façon dont nous aidons les établissement bancaires à lutter contre la fraude, retrouvez notre cas d’usage d’Anytime !

Comment se matérialise l’utilisation de Finovox dans les processus bancaires

Lors des processus de souscription et de demandes de financement, Finovox permet de s’assurer que le client ne fait pas usage de faux documents grâce à plusieurs fonctionnalités.

Finovox utilise trois différentes briques technologiques pour détecter la fraude documentaire et détecte les fraudes sur 100% des documents grâce à : 

  • L’analyse de cohérence, qui permet de contrôler la cohérence des documents ; 
  • L’analyse visuelle approfondie, qui permet de détecter tout type de modifications qui ont été apportées sur les documents, notamment avec des logiciels comme Photoshop.
  • L’analyse informatique, qui permet de détecter les signes de génération automatique ou de falsification électronique.


Vous souhaitez en savoir plus sur notre solution ? 
Contactez nos experts !

Finovox a l'air de vous plaire !

Souhaitez-vous avoir une démo ?
fr_FRFR