Assurance
2 min read

Anthony Jabre : Directeur Médical et Maîtrise sinistralité Malakoff Humanis

Pour notre podcast Chasseurs de Fraude, nous avons reçu Anthony Jabre, Directeur Médical et Maîtrise de la sinistralité chez Malakoff Humanis. Cette discussion a permis de dresser un état des lieux de la fraude dans le milieu de la santé. Découvrez un extrait de cette interview dans notre article !

Pour notre podcast Chasseurs de Fraude, Marc de Beaucorps, CEO de Finovox, recevait Anthony Jabre, Directeur Médical et Maîtrise de la sinistralité chez Malakoff Humanis,le 14 février 2024. Dans cet entretien d’une trentaine de minutes, les deux experts échangent longuement au sujet de la fraude documentaire dans la santé. Ensemble, ils analysent la tendance et réfléchissent sur les meilleurs moyens de lutter durablement contre les faux documents. Un défi lorsque l’on sait que la majeure partie des fraudes de santé impliquent un professionnel du milieu. C’est le sujet de l’extrait que nous vous proposons dans cet article.

Anthony Jabre : 78% des fraudes impliquent un professionnel de santé. Et, ça contrevient un peu avec l’image qu’on se fait de la fraude. On imagine souvent un jeune qui falsifie un document ou qui s’est fait attraper sur les réseaux sociaux. Alors que non. C’est quelque chose d’assez organisé, institutionnalisé. 

Les bandes ne sont pas très claires. Il y en a qui vont être dans la surfacturation, l’exagération d’acte. Il y en a qui vont être dans le fictif, dans le fait de facturer quelque chose qui n’est pas exactement ce qui a été donné. C’est là, vraiment, que l’iceberg se situe.

Après, lorsqu’on parle de fraude, on a tendance à parler d’autres événements, plus marquants, parce qu’ils impliquent des gens qui ont eu la volonté vraiment de frauder et que c’est remarquable. Mais le gros de la fraude, aujourd’hui, il est systémique. 

Marc de Beaucorps : Les 78% c’est uniquement des professionnels de santé qui vous ont envoyé des fausses informations, fausses factures et donc qui ont fraudé ? Ou alors ils sont en collusion, on va dire, avec des clients ? 

Anthony Jabre : Les deux schémas existent. Il y a des connivences même des fraudes en réseau qui impliquent des professionnels de santé avec plusieurs assurés, dans des schémas plus ou moins élaborés.

Le gros du gros de la fraude, aujourd’hui, c’est l’abus, si l’on prend un terme un peu plus large, parce que c’est même au détriment de l’assuré qui n’est pas au courant. Le système de santé français est fait de telle sorte que, souvent, on ne paie pas quand on va chez un professionnel de santé. On ne paie pas parce que ça va être pris en charge par la carte vitale, ou par le tiers payant, qui est, en fait, le régime complémentaire. L’assuré, à partir du moment où il ne paie pas, que ça ait coûté 50 ou 500 euros, hé bien on ne va pas lui dire. Et derrière, va-t-il aller vérifier ? 

Vous souhaitez en savoir plus sur la fraude dans la santé avec Anthony Jabre ? Écoutez l’épisode en intégralité en cliquant sur le lien ci-dessous.

Finovox a l'air de vous plaire !

Souhaitez-vous avoir une démo ?
fr_FRFR